Laura présente Le peu du monde, de Kiki Dimoula

Alors voilà pour la poésie grecque : Kiki Dimoula.

Je l’ai découverte à l’occasion du Printemps des poètes 2010 « Couleur femme ».

C’est chez Poésie Gallimard et on pouvait pour 2 livres achetés dans cette collection (dont j’ai déjà beaucoup de titres), avoir une superbe affiche.

Cette poétesse est née en 1931 à Athènes et publie son premier recueil en 1952. En tout, 12 recueils.

Son œuvre est très liée à la photo, aux poètes métaphysiques tel T.S Eliot, Emily Dickinson ou Donne.

Ses 4 grands thèmes : l’amour, la peur, la mémoire et la nuit.


Le peu du monde, suivi de Je te salue Jamais

Poésie Gallimard, mars 2010, 212 pages, ISBN 978-2070412334

Préface de Nikos Dimou, traduction du grec de Michel Volkovitch

Recueil que j’ai commencé dans le train ce matin.


Un poème que j’ai trouvé sur ce site : http://www.volkovitch.com/F02_31.htm

JUNGLE

Matin et toutes choses au monde

posées

à la distance idéale du duel.

On a choisi les armes,

toujours les mêmes,

tes besoins, mes besoins.

Celui qui devait compter un, deux, trois, feu

était en retard,

en attendant qu’il vienne

assis sur le même bonjour

nous avons regardé la nature.

La campagne en pleine puberté,

la verdure se dévergondait.

Loin des villes Juin poussait des cris

de sauvagerie triomphante.

Il sautait s’accrochant

de branche d’arbre et de sensations

en branche d’arbre et de sensations,

Tarzan de court métrage

pourchassant des fauves invisibles

dans la petite jungle d’une histoire.

La forêt promettait des oiseaux

et des serpents.

Abondance venimeuse de contraires.

La lumière tombait catapulte

sur tout ce qui n’était pas lumière,

et la splendeur érotomane dans sa fureur

embrassait même ce qui n’était pas l’amour,

et jusqu’à ton air morose.

Dans la petite église personne

à part son nom pompeux, Libératrice.

Un Christ affairé comptait

avec une passion d’avare

ses richesses :

clous et épines.

Normal qu’il n’ait pas entendu

les coups de feu.


Une chronique de lecture de Laura, également publiée sur son blog.

Publicités

À propos de Défis 5 continents

Défis littéraires « sur les 5 continents » : poésie, théâtre, nouvelles, BD, littérature jeunesse...

Publié le 25 mars 2010, dans - Europe, Poésie, et tagué , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 6 Commentaires.

  1. Il reste l’Afrique… facile… et l’océanie… aie

  2. et bien c’est aussi pour moi une bien belle découverte… j’aime beaucoup … c’est fluide, luminueux, chaleureux et langoureux.,, comme une danse…

  3. Merci au printemps des poètes

  4. A l’instant sur mon blog

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :