Archives Mensuelles: novembre 2010

Pascale présente Leurres et lueurs, de Birago Diop

“Quand réveillant la terre d’El-Kanésie

D’impossibles miracles s’accompliront

Les lumières jaillissant de vos fronts

Rendront à votre Afrique sa frénésie.”

ISBN : 978-2-7087-0619-4

Éditeur : Présence africaine

Date Parution : 13/02/2002

Nombre de page : 83


Présentation de l’auteur et plus par là

Birago Diop est né en 1906 à Ouakam, un quartier de Dakar au Sénégal. Il est décédé en 1989 à Dakar.

Birago Diop était vétérinaire, il a également occupé un poste d’ambassadeur à Tunis.

Il est l’auteur des célèbres Contes d’Amadou Koumba, publiés aux éditions Présence Africaine, où le merveilleux et le réel sont intimement liés. L’un de ces contes, L’os, a été porté à la scène et son succès ne s’est jamais démenti depuis lors.

Les poèmes les plus modernes et les plus profondément africains de Leurres et lueurs ont été inspirés par des contes.
Poésie, conte, théâtre telle est la diversité et aussi la richesse de l’œuvre de Birago Diop, qui ne s’est pas outre mesure préoccupé de distinction ni de classification des genres littéraires.


Présentation de l’œuvre complète c’est ici

Un court recueil qui nous plonge dans les méandres d’une mélancolie où le rêve retient les souvenirs. Une poésie empreinte d’ombres et d’angoisses, au goût de terre africaine et d’océan. Des textes courts, intenses et profonds  teintés d’une grande sagesse.


Extraits du recueil

J’ai pris plaisir à découvrir cet auteur et je vous livre des textes, mais vous invite à le lire entièrement en cliquant sur ce lien

Puis si comme moi, la découverte plus approfondie d’un auteur vous titille, alors RDV ICI

N’hésitez pas à naviguer sur ces pages, il y a maintes lectures ou écoutes à votre disposition, des contes, et poèmes etc…

PLAGE

Un grand soleil, un soleil de soir éblouit

Sur l’Océan que blanchissent les volutes,

L’embrun comme de vains rêves s’évanouit

Dissipé par la folle fuite des minutes.

Dans les recoins où l’Inconscient s’enfouit

D’indistinctes questions naissent et luttent

Et le murmure des vagues semble un Oui

Aux plus angoissantes qui hantent la Brute.

La voix de la mer en moi obscurément

Réveille l’écho d’autres voix angoissées

Et je sens avoir pensé, en d’autres temps,

Les éternelles et défuntes pensées

Qu’elle roule dans son grand linceul mouvant

Et que jadis les vagues ont cadencées.

DYPTIQUE

Le Soleil pendu par un fil

Au fond de la Calebasse teinte à l’indigo

Fait bouillir la Marmite du Jour.

Effrayée à l’approche des Filles du feu

L’Ombre se terre au pied des pieux.

La Savane est claire et crue

Tout est net, formes et couleurs.

Mais dans les Silences angoissants faits des Rumeurs

Des Bruits infimes, ni sourds ni aigus,

Sourd un Mystère lourd,

Un Mystère sourd et sans contours

Qui nous entoure et nous effraie…

Le Pagne sombre troué de clous de feu

Étendu sur la Terre couvre le lit de la Nuit.

Effrayés à l’approche des filles de l’Ombre

Le Chien hurle, le Cheval hennit

L’Homme se terre au fond de la case.

La Savane est sombre,

Tout est noir, formes et couleurs,

Mais dans les Silences angoissants faits des Rumeurs.

Des Bruits infinis ou sourds ou aigus,

Les Sentes broussailleuses du Mystère

lentement s’éclairent

Pour Ceux qui s’en allèrent

Et pour Ceux qui reviennent.

SAGESSE

Sans souvenir, sans désirs et sans haine

Je retournerai là-bas au pays,

Dans les grandes nuits, dans leur chaude haleine

Enterrer tous mes tourments vieillis.

Sans souvenirs, sans désirs et sans haine,

Je rassemblerai les lambeaux qui restent

De ce que j’appelais jadis mon cœur

Mon cœur qu’a meurtri chacun de vos gestes ;

Et si tout n’est pas mort de sa douleur

J’en rassemblerai les lambeaux qui restent.

Dans le murmure infini de l’aurore

Au gré de ses quatre Vents, alentour

Je jetterai tout ce qui me dévore,

Puis, sans rêves, je dormirai – toujours –

Dans le murmure infini de l’aurore.


J’inscris ce recueil au challenge Poésie sur les 5 continents

 

Cette chronique de lecture est originellement parue le 17 novembre dans Mot à mot, blog sur lequel vous pouvez lire d’autres articles de Pascale.

Publicités