Archives du blog

Catherine présente Grimms manga, de Kei Ishiyama

Grimms manga est un recueil de cinq contes de Jacob et Wilhelm Grimm adaptés et dessinés par la mangaka Kei Ishiyama. Il est paru aux éditions Pika en novembre 2009 et contient 167 pages de manga dont 4 en couleur plus 56 pages des contes originaux (9,90 €, ISBN 978-2-8116-0155-3).

Dans le cadre du Challenge BD de Mr Zombi, je me suis engagée à lire au moins un manga et j’ai eu l’occasion de lire Grimms manga, mais lorsque j’ai vu qu’il y avait aussi les textes des frères Grimm, je me suis dit que ça ferait un bon classique pour J’aime les classiques de juillet en espérant que Marie n’y verra pas d’inconvénient.

Jacob (1785-1863) et Wilhelm (1786-1859) Grimm sont les deux aînés d’une famille de Hanau (Allemagne) qui eut neuf enfants. Ils ont très tôt recueilli des contes allemands mais aussi nordiques en particulier danois. Les cinq contes qui suivent ont été publiés dans Contes de l’enfance et du foyer (deux recueils, 1812 et 1815). Pour ceux qui lisent l’allemand, les contes de Kinder und Haus-Märchen sont en ligne sur http://de.wikisource.org/wiki/Kinder-_und_Hausmärchen. Sur Grimmstories.com, de nombreux contes (dont Hansel et Gretel, et Raiponce) sont disponibles en français, anglais, allemand, espagnol, néerlandais, italien et danois. Vous trouverez l’intégrale des Contes de l’enfance et du foyer dans l’édition de José Corti parue en mai 2009 (1100 pages, 2 volumes, 50 €, ISBN 978-2714310002).


Le petit Chaperon rouge

Conte : Une fillette est envoyée par sa maman dans la forêt pour donner à manger et à boire à sa grand-mère seule et malade. Mais le petit Chaperon rouge rencontre un loup qui veut dévorer à la fois la grand-mère et la fillette.

Manga : Histoire totalement différente puisque le loup est ici un garçon-loup qui va demander la fillette en mariage !


Raiponce

Conte : Un couple qui a du mal à avoir un enfant est contraint de laisser sa fille à peine née à la sorcière qui a donné des raiponces de son jardin. La vieille femme enferme Raiponce dans une tour et y accède grâce aux cheveux que la jeune fille envoit par la fenêtre. Mais un jour, un jeune prince entend Raiponce chanter et en tombe amoureux.

Manga : Histoire adaptée puisque c’est l’inverse, le bébé enlevé par la sorcière est un garçon et c’est Éva, une paysanne qui entend le chant de Raiponce et en tombe amoureuse.


Hansel et Gretel

Conte : Hansel et Gretel sont abandonnés dans la forêt par leur père et leur marâtre. En essayant de touver leur chemin, ils sont attirés par une maison en confiserie où habite une sorcière qui veut les engraisser pour les manger.

Manga : Histoire adaptée avec un Hansel narcissique et une femme cruelle mais belle, fascinée par la beauté du garçon, puis par le courage de sa petite sœur.


Les douze chasseurs

Conte : Un fils de roi a promis à son père mourant d’épouser la princesse que le vieil homme a choisie pour lui. Il quitte donc la jeune fille dont il est amoureux mais celle-ci trouve un subterfuge pour être près de son bien-aimé : elle et onze jeunes filles se déguisent et deviennent les chasseurs du nouveau roi. Le lion du roi, « un animal étrange qui avait connaissance de toutes choses cachées et secrètes » prévient le roi du subterfuge mais le jeune homme ne croit pas son animal.

Manga : Le prince Maximilien est à la chasse avec sa bien-aimée, la princesse Christina, et l’aigle Fabian, lorsqu’il est appelé en urgence auprès du roi. Il promet à son père mourant d’épouser la femme qu’il lui a choisie et quitte Christina. Mais celle-ci se déguise en chasseur et se fait appeler Christian. Le chat Bastien qui devine tout et dit la vérité essaie de prévenir son maître en vain.


Les deux frères

Conte : « Il était une fois deux frères, l’un riche et l’autre pauvre ». Le riche est mauvais et le pauvre est bon mais il doit abandonner ses deux fils car ils ont mangé chacun un petit morceau de l’oiseau d’or de son riche frère. Les deux garçons sont recueillis par un chasseur, puis partent à l’aventure. Ils se retrouvent chacun avec un lièvre, un renard, un loup, un ours et un lion et se séparent. Un des deux frères tue un dragon et se prépare à épouser la fille du roi mais il est changé en pierre par un maléfique maréchal. Un an plus tard, l’autre frère arrive dans la même ville et découvre la vérité.

Manga (en deux parties) : Walter et Volker sont deux frères jumeaux tumultueux. L’histoire se déroule un peu différemment du conte, mais ils sont bien accompagnés des mêmes animaux. Walter tue le dragon et se réjouit d’épouser la princesse Anna, lorsque le ministre Gottlos le transforme en pierre et prend sa place. Heureusement Volker et les animaux vont le libérer et rétablir la vérité.


Tout le monde (ou presque) a déjà lu des contes, de Grimm, ou d’autres auteurs, mais il est vraiment agréable de les relire et de les comprendre en tant qu’adultes car de nombreuses choses échappent aux enfants ! En fait, on sait qu’il y a plusieurs niveaux de lecture dans les contes (des études ont été menées et des livres ont été rédigés comme L’envers des contes de René-Lucien Rousseau ou Ce que disent les contes de Luda Schnitzer).

Une mère qui envoie sa fille en pleine forêt à la merci de mauvaises rencontres (il a bon dos le loup, rappelez-vous Le roman du loup, de Claude-Marie Vadrot !), des parents qui laissent une sorcière prendre leur nouveau-né, d’autres parents qui abandonnent des enfants dans la forêt car ils ne peuvent plus les nourrir, un jeune homme qui pour obéir à son père quitte lâchement sa bien-aimée, etc. Les loups, les forêts, les sorcières, les maléfices, tant de choses qui font peur et qui sont utilisées pour montrer l’indigence des parents, la faiblesse, la lâcheté, la cruauté, etc.

Des histoires à méditer donc…

D’ailleurs, je vais sûrement relire d’autres contes car c’est quand même toujours un véritable émerveillement !


C’est la douzième bande dessinée que je présente dans le cadre du Challenge BD de Mr Zombi et c’est aussi mon classique pour J’aime les classiques de juillet.

Je la présente également ici dans le cadre de BD sur les 5 continents, pour l’Asie (j’avais dit que je lirais un manga).


Cette chronique de lecture est originellement parue dans La culture se partage, blog sur lequel vous pouvez lire d’autres articles de Catherine.

Publicités